Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 6 janvier : 2022 au ciné !

Publié le

Salam, palestinien vivant à Jérusalem, est le neveu du producteur d’un soap-opera palestinien "Tel Aviv on Fire" une histoire d’amour entre un officier israélien et une palestinienne sur fond de guerre des 6 jours en 1967. Le jeune homme voit son destin bousculé par Assi, un officier israélien du check-point pour Ramallah, qui lui confisque son passeport et n’accepte de le lui rendre que s’il peut écrire le scénario de la dernière saison avec mariage sur fond terroriste... Comment convaincre son oncle de modifier le scénario initialement prévu tout autre ?

Tel Aviv on Fire ne tire pas uniquement parti du côté absurde du conflit israélo-palestinien mais réussit à avoir un propos politique d'une grande pertinence grâce à une écriture qui fait passer l'humour à travers le soap opera qui sert de fil conducteur au film de Sameh Zoabi. Le scénario est aussi subtil que simple, trouvant finalement son équilibre dans un élan humaniste et pacifique qui se manifeste à travers des personnages loin d'être entiers. Et qui, à l'occasion, peuvent se retrouver, juifs ou arabes, autour de l'évolution d'un feuilleton populaire ou encore d'appréciations culinaires. Il y a aussi des "houmous sapiens" à Tel Aviv ou Jérusalem et qui se plaindrait que le film soit relevé d'une légère pointe d'optimisme ?

Partager cet article
Repost0

Lundi 29 novembre, c'est l'Assemblée Générale !

Publié le

Retrouvons nous (ou découvrez-nous !) à 18 h, au Complexe Sportif Intercommunal (1° étage), situé au 10 avenue de Besserette à Saint-Flour

Cette assemblée générale annuelle permettra de présenter les différents rapports moral, d'activités et financier du Ciné club sanflorain Le volcan.

Puis renouvellement des mandats des membres du Conseil        d'administration.

Enfin, perspectives envisagées et questions diverses.

Ce sera l'occasion de discuter, de proposer, de débattre, qui sait de nous rejoindre...

De toutes façons, c'est le moyen de marquer votre soutien par votre présence et nous vous en remercions par avance.

Partager cet article
Repost0

Jeudi 2 décembre, y'a d'la Rumba dans l'air !

Publié le

En effet, le film projeté "Rumba" promet de nous faire rire du couple quand il a du mal à intégrer les lois du monde mais nous aurons aussi la gorge nouée face à leur amour fou, leur bienveillance et leur confiance.

Dom et Fiona vivent leur vie de rêve : ils enseignent dans la même école et se retrouvent le soir pour leur entraînement de danse de salon latino-américaine. Leur quotidien est une harmonie absolue dans laquelle chaque geste a la grâce d’une danse. Mais une nuit, après avoir brillamment gagné un concours cantonal de danse, ils ont un grave accident de voiture en essayant d’éviter Gérard qui voulait se jeter sous leurs roues...

Tous trois venus du monde du spectacle vivant, le Belge Dominique Abel, la Canadienne Fiona Gordon et le Français Bruno Romy montrent, dans Rumba, «la maladresse humaine» à l’oeuvre, que ce soit dans leur rumba, qui tient plus de la parade nuptiale animale que de la danse de salon, dans la réalisation, qui fuit le réalisme ou enfin, le jeu clownesque des comédiens.

Partager cet article
Repost0

Jeudi 11 novembre nous vous proposons Z ("il est vivant") !

Publié le

« Ζ » (zêta) est l'initiale du mot grec ancien « ζῇ / zi », qui signifie « il vit » ou « il est vivant ». Les opposants inscrivaient cette lettre sur les murs pour protester contre l'assassinat de Grigóris Lambrákis.

Dans une grande ville du nord d'un pays non désigné, Z, député et président du Mouvement national pour la paix, doit prendre la parole au cours d'un meeting pacifiste. Des manifestants hostiles se sont massés autour de la salle et la rumeur prédit un attentat contre Z. Il monte pourtant à la tribune. A l'issue de la réunion, Z est renversé par un triporteur et y laisse la vie. Les autorités avancent la thèse d'un banal accident de la circulation. Un jeune juge d'instruction s'empare alors de l'affaire. Son enquête, menée de façon extrêmement minutieuse, l'amène à concevoir une théorie bien différente. Il est convaincu que Z a été victime d'un attentat politique, orchestré par la police elle-même...

« Toute ressemblance avec des événements réels, des personnes mortes ou vivantes n'est pas le fait du hasard. Elle est volontaire. »

Costa-Gavras est le représentant par excellence d'un cinéma traitant de sujets politiques. Il sera obligé de quitter sa Grèce natale pour pouvoir étudier, son père ayant des positions politiques antiroyalistes et le régime écartait les opposants. Il découvre le roman Z de Vassilis Vassilikos, retraçant l'assassinat du leader de la gauche organisé par la police et camouflé en banal accident. Ce film marquera le premier volet de la trilogie politique avant l'excellent L'Aveu et Etat de Siège

Deux acteurs de prestige, Jean-Louis Trintignant et Yves Montand, acceptent la participation malgré une faible rémunération. La veuve de Grigoris Lambrakis, leader de la gauche, attaqua en justice le producteur du film, ainsi que l'éditeur du roman pour atteinte à la mémoire de son mari et pour avoir porté sa vie à l'écran sans autorisation. 

Z est à peu de choses près une bombe incendiaire qui implique pleinement le spectateur aux prises avec une affaire passionnante et saisissante. Nous saluons l'intensité constante et cette envie que fait germer en nous le réalisateur : connaître le fin mot de l'histoire...

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>