Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La saison 2022/23 débute au Brésil...

Publié le

Val est l'indispensable domestique d'une famille aisée de Sao Paulo. Logée et nourrie par ses employeurs, qui lui témoignent de l'affection, elle est quasiment devenue un membre de la famille même si l'on ne manque jamais une occasion de la remettre à sa place. Elle a pris soin du petit Fabinho, aujourd'hui adolescent, qu'elle chérit comme son propre fils. Mais quand sa fille Jessica, jeune femme débrouillarde qu’elle n’a pas pu élever, vient séjourner à ses côtés, la hiérarchie bien ordonnée de la villa s’en trouve perturbée...

La rencontre entre cette bonne trop dévouée et sa fille, une étudiante brillante, fait exploser les barrières sociales avec une belle énergie subversive. Critique acerbe d'une certaine bourgeoisie paternaliste et hypocrite, ce film sait nous prendre par les sentiments en offrant à cette "seconde mère" une seconde chance. À la fois huis clos estival, réflexion sur l’éducation et déclaration d’amour à la jeunesse brésilienne, cette habile remise en cause des mécanismes d’asservissement se vit aussi comme un savoureux récit plein de rebondissements qui doit beaucoup à son actrice Regina Casé, mémorable en nounou ayant trop longtemps passé ses envies sous silence...

Une pépite Brésilienne drôle et touchante !

Partager cet article
Repost0

Le Forum des Associations, c'est la rentrée annoncée !!!

Publié le

Venez nous retrouver sur le stand du Ciné-Club ; l'occasion de nous rencontrer, de discuter, d'apprendre à nous connaître pour certains et bien sûr de vous présenter la programmation de la saison 2022/2023 (tarifs inchangés)  !!!

Comme chaque fois, nous avons eu plaisir à la peaufiner ; elle est variée, riche de découvertes et de beaux moments devant le grand écran.

Lorsque l'on regarde un film sur nos "petites" lucarnes, celui-ci peut perdre beaucoup. Et même si l'on a découvert et aimé quelques chefs-d'oeuvre à la TV, les revoir sur grand écran au cinéma, nous permet de re-découvrir, voir même de porter attention à des scènes qui pourtant, nous paraissaient inutiles voir même oubliables...

Sans compter les présentations et discussions post séance animées par un membre du ciné-club !

 

Partager cet article
Repost0

Séance court métrage jeudi 25 août

Publié le

Alexis Jeannot est né à Saint-Flour en 1987. Après des études de Chimie de l’environnement, il travaille pendant 4 ans en Guyane Française dans la surveillance de la pollution de l’air. Il suit ensuite des cours du soir à l’École Agnès Varda à Bruxelles, en section vidéographie, tout en travaillant en parallèle comme technicien vidéaste.

Il viendra le jeudi 25 Août présenter son court-métrage « Roule Bécane », une création originale et décalée, sélectionnée dans près d’une vingtaine de festivals de cinéma à travers tout l’Occident.
Par ailleurs, il nous proposera cinq autres court-métrages tout aussi jouissifs et expérimentaux dans leurs formes qui viendront compléter cette soirée exceptionnelle d’échanges et de partages.

 

Partager cet article
Repost0

Une belle affiche estivale et musicale pour le 4 août : BIRD !!!

Publié le

Votre Ciné club sanflorain a clôturé sa saison 2021/2022 le 5 mai, de belle manière, avec l'excellent "Tueurs de dames" et le fabuleux Alec Guiness.

Mais nous ne restons point inactifs car vous êtes invités à visionner cette biographie et interprétation cinématographique de la vie de Charlie Parker, alias « Bird » !

S’il y a une œuvre qui marie le jazz au cinéma dans une cérémonie païenne sans paillettes, c’est bien le Bird de Clint Eastwood ; peut être son plus beau film, bien moins mélo que Sur la route de Madison, bien moins empreint de pathos que Million Dollar Baby. Dans Bird, les émotions se tiennent en laisse, filtrées qu’elles sont par la musique ou les images. Film maîtrisé de bout en bout, le chef-d’œuvre d’Eastwood offre une (ré)vision complexe de Parker, sombre et rythmée comme un chorus du saxophoniste de Kansas City. Il faut dire que Clint est un vrai admirateur de Parker. Il garde une trace indélébile de son premier concert de Bird en 1947 !

Bird est avant tout un hommage à la musique et plus particulièrement au be-bop : la musique a besoin de temps, et le film prend son temps. Bird débute sans dialogue : Parker et le be-bop entrent en scène avec vigueur et sans préliminaires. Plus loin, dans une scène tendue, Parker et sa femme Chan, en voiture, écoutent Georges Bent à la radio qui chante un solo de Parker : Eastwood s’en sert pour faire dialoguer silencieusement les deux amants...

La discussion sur la plage entre Dizzy Gillespie et Charlie Parker filmée de 3/4 dos constitue une des plus belles scènes du cinéma eastwoodien : Charlie demande à Dizzy quel est son secret pour honorer ses contrats, arriver à l’heure, etc. La réponse du trompettiste : « Au fond ça leur plaît qu’on ne puisse pas se fier à un nègre, pour eux c’est dans l’ordre des choses et je ne veux pas leur donner le plaisir d’avoir raison. Brother, je suis un réformateur, tu veux être un martyr : on se souvient plus longtemps des martyrs. Ils parleront tous de toi après ta mort, Bird. Plus que maintenant, ils t’écraseront comme ils aiment le faire, puis ils reparleront de toi. Mon secret ? S’ils me tuent, je ne les y aurai pas aidés. »

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>