Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 1 Octobre : Le Ciné Club (ouvert à tous) reprend du service !

Publié le

Le cuirassé Potemkine est un bateau connu pour avoir été le théâtre d'une célèbre mutinerie, symbole de la révolution russe de 1905 et signe avant-coureur de la Révolution d'octobre 1917. À la fin du XIXe siècle, la Russie connaît une période économiquement faste mais politiquement tendue. En outre, la défaite militaire contre le Japon est vécue comme une humiliation.

Le cuirassé Prince Potemkin Tavriysky est, lors de sa mise en eau en 1900, le fleuron de la marine impériale russe. Celle-ci est, avant la débâcle de la guerre russo-japonaise, la plus grande flotte derrière la Grande-Bretagne et la France.

Le 27 juin 1905, les marins à bord du cuirassé Potemkine, naviguant sur la mer Noire, se révoltent. L'équipage du bateau se serait défendu face à leur hiérarchie qui les menaçait de les fusiller pour ne pas avoir voulu manger de la viande avariée. Sur fond de confusion générale, lorsque l'un des meneurs est abattu, la situation dégénère...

Le 2 juillet 1905, le Potemkine rejoint Constantza en Roumanie où l'équipage trouve asile mais doit se rendre aux autorités locales. Le cuirassé est rendu ensuite à l'empire russe et il est rebaptisé Panteleïmon. En 1918, les Allemands le capturent à Sébastopol puis, après l'armistice, le navire est récupéré par les Britanniques qui détruisent ses moteurs craignant que les bolchéviques ne s'en servent. Il est définitivement mis au rebut par les Soviétiques en 1923.

Afanassi Matuschenko, principal meneur de la mutinerie. Photographie prise au débarquement à Constantza (Roumanie), après la mutinerie en 1905

Anecdote : Jean Ferrat chante « Potemkine » en 1965. La chanson fait évidemment référence à la mutinerie qui a eu lieu 60 ans auparavant. Le texte est considéré trop subversif, si bien que Jean Ferrat est banni de la télévision et de la radio publique de l'époque...

 

Partager cet article

Repost0

Le Street Art est à l'honneur les 1 et 2 Octobre (ouvert à tous)

Publié le

Pour débuter sa saison 2020/21 au cinéma le Delta, le ciné-club sanflorain Le Volcan souhaite rendre hommage au Street Art, l’art urbain.

L'opération se déclinera finalement  ainsi :

- des toiles de Zoo Project exposées sur la façade du cinéma Le Delta. 

- le jeudi 1er octobre à 14 h, film-documentaire pour les collégiens.  

le vendredi 2 octobre à 10 h, film-documentaire pour les lycéens et pour les personnes qui le souhaitent (il est conseillé de réserver au 04 71 60 75 41 ou cineclub15@orange.fr)

C’est assez bien d’être fou est un documentaire original relatant le périple, en 2013, du Jura jusqu’à Vladivostok du cinéaste et d’un jeune street artiste, Bilal Berreni alias Zoo Project. L’art de ce peintre/dessinateur s’exerce tout au long du voyage sur des surfaces diverses tandis que la caméra filme son travail et ses performances.

À Odessa où le duo s’arrête quelques semaines, Bilal peint au pochoir sur des toiles géantes les personnages du film Le cuirassé Potemkine. Les œuvres sont regroupées en une installation impressionnante sur les marches du mythique grand escalier d’Odessa.

À Saint-Flour, quelques-unes de ces toiles saisissantes seront exposées sur la façade du cinéma de la ville.

En marge de cet événement, en forme de clin d’œil, le ciné-club Le Volcan présentera au public, le jeudi 1er octobre à 20h30 au cinéma Le Delta, le célèbre film ayant inspiré le jeune artiste Le cuirassé Potemkine d’Eisenstein (1925) en version restaurée.

 

 

Partager cet article

Repost0