Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 6 décembre = Ciné Club (ouvert à tous)

Publié le

Avec son nez refait, ses jambes interminables, son job dans la presse people, ses aspirations à la célébrité et sa facilité à briser les coeurs, Tamara Drewe est l'Amazone londonienne du XXIe siècle.
Son retour au village où vécut sa mère est un choc pour la petite communauté qui y prospère en paix.
Hommes et femmes, bobos et ruraux, auteur de best-sellers, universitaire frustré, rock star au rancart ou fils du pays, tous sont attirés par Tamara dont la beauté pyromane et les divagations amoureuses éveillent d'obscures passions et vont provoquer un enchaînement de circonstances aussi absurdes que poignantes.

Stephen Frears signe un agréable moment de comédie pastorale et révèle la délicieuse Gemma Arterton aux doux yeux en amande ; Cette Tamara est à croquer !

Plus britannique que jamais, Stephen Frears s’en est allé parcourir les douceurs pastorales du Dorset. Il y a trouvé les courbes sculpturales de Tamara Drewe.

Tamara est une incarnation faite de chair fraîche, de sang neuf et de formes tellement plantureuses qu’on se demande bien si pareille beauté est réelle, des jambes interminables dignes d’une époque révolue où les caméras savaient sublimer les femmes, et un corps voluptueux dont les rondeurs rendent has been toutes les bimbos anorexiques assujetties aux tristes canons contemporains.

Tamara, journaliste people très urbaine vient bouleverser la quiétude d’une bourgade hors du temps :
La légèreté de ton et l’inconséquence du récit (énièmes marivaudages entre raisons et sentiments), baignant dans un bain de références littéraires locales, nous offrent le luxe de l’agréable nonchalance. Malgré quelques longueurs sur la fin et des quiproquos un peu tirés par les longs cheveux de l’héroïne, la comédie est à l’image de son actrice, exquise !

"Condensé de la critique de Frédéric Mignard / avoir-alire.com"  L'intégrale ici

 


 

 

Partager cet article

Repost0

L'Evènement-Cinéma de Brioude samedi 17/11 est ANNULE

Publié le

Communiqué du Ciné-Club Brivadois =

"Je vous informe avec regret que le Ciné-Club Brivadois est dans l'obligation d'annuler son Evénement-Cinéma du 17 novembre 2018.

En effet les incertitudes du trafic routier ce jour là rendent la disponibilité de M. Safra incompatible avec l'organisation satisfaisante de l'Evénement-Cinéma.

Une date ultérieure sera communiquée bientôt, de laquelle vous serez informés."

Partager cet article

Repost0

Evénement Cinéma à Brioude samedi 17 novembre !

Publié le

En 1941, la concession internationale de Shanghaï semble ignorer tout de l’occupation japonaise du reste du pays. James Graham, jeune fils d’un industriel britannique, y vit une existence protégée et pleine d’aventures imaginaires. Mais l’attaque de Pearl Harbour marque la fin de cet état de grâce, et James se retrouve séparé de sa famille. Condamné au statut d’errant, il se retrouve finalement emprisonné dans un camp de prisonniers où il doit apprendre à survivre… 

Par le truchement du regard innocent d'un enfant qui sombre progressivement dans la folie, Steven Spielberg met en scène avec sensibilité, une vision 'naïve' des horreurs de la guerre renforcée par la puissance de l'image et de la suggestion, une des composantes essentielles de son cinéma.

La gravité du sujet est donc abordé sous un angle poétique voire puéril, tandis qu'on y retrouve les thématiques qui n'ont jamais quitté le cinéaste (regard, abandon, innocence, guerre). 

En découvrant L'Empire du soleil, on comprend mieux ce qui caractérise l'ambivalence entre le merveilleux et le ténébreux propre au cinéma de Spielberg. C'est ainsi que, au travers d'une scène emblématique et saisissante, le jeune garçon aura confondu la lumière atomisante d'Hiroshima - dont il ignorait le sens - avec l'image d'un ange qui monte vers les cieux.

Sens critique / l'empire du soleil

Dictionnaire Spielberg           Clément  SAFRA

 

Les héros de Steven Spielberg sont hantés par une douloureuse expérience familiale. Ils essaient, envers et contre tout, à travers leur trajectoire individuelle, de reconstituer ce paradis perdu qu’était l’univers de leur enfance. Ils sont terriblement Américains : par leur mode de vie, par leurs références, par leur foi inébranlable dans le triomphe des valeurs collectives et de sacrifice. Autour d’eux, une nature hostile et sublime sert de décor à des drames mis en scène avec une stupéfiante virtuosité.
De A comme Avion ou Abandon à Z comme Zoom ou Zemeckis, c’est l’analyse en profondeur de cette œuvre, à travers ses variations sur un même thème que nous livre ce dictionnaire, sans négliger le moindre détail d’une filmographie qui accumule les succès au box-office.

Partager cet article

Repost0

Le Mois du documentaire du 2 au 29 novembre !

Publié le

Séance à Saint-Flour le jeudi 29 novembre à 20h30 au Cinéma Delta

 

Le programme complet avec lieux et dates ici

 

Entrée libre et gratuite ! 
Le mois du film documentaire revient, pour sa 8e édition cantalienne, du 2 au 29 novembre 2018, tracer sa route hors des sentiers battus, avec pour thème cette année l’éducation en question.

En étroite collaboration avec les bibliothèques du réseau départemental de lecture publique et avec les salles de cinéma publiques et privées, le Conseil départemental propose dix soirées projections gratuites en présence des réalisateurs et réalisatrices.
C’est un autre visage du 7e art qui s’offre à vous, une occasion unique de faire de belles découvertes et de belles rencontres, à proximité de chez vous. La programmation est répartie avec des projections dans dix communes du Cantal :

La Médiathèque du Bassin d'Aurillac a par ailleurs concocté un programme de 6 projections autour de la pratique du sport amateur et professionnel  dont vous trouverez le programme complet ici

 

Le documentaire est un genre d’une grande force, grâce à la diversité des talents qui s’y exprime. Il tient une place essentielle dans l’expression cinématographique. Ne manquez pas ce rendez-vous.

Venez partager un moment avec nous et échanger avec les équipes de tournages des films projetés autour d’un verre de l’amitié. L’entrée est gratuite. 

Bons films à toutes et à tous !

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>