Jeudi 5 décembre : Ciné Club (ouvert à tous)

Publié le

 

Rome, un jour férié d'été, la ville est déserte. Bruno Cortona (Vittorio Gassman), la quarantaine vigoureuse, amateur de conduite sportive et de jolies femmes, déambule en voiture à la recherche d’un paquet de cigarettes et d’un téléphone public. Roberto Mariani (Jean-Louis Trintignant), étudiant en droit resté en ville pour préparer des examens, l’accueille chez lui. Sous l’impulsion de l’exubérance et du sans-gêne de Cortona, ils entreprennent un voyage en voiture qui les emmènera vers des destinations toujours plus lointaines. Le jeune étudiant va découvrir l’écart entre la réalité et ce qu’il imaginait concernant l’amour et les rapports sociaux...

Coécrit par Ettore Scola, Ruggero Maccari et Dino Risi, Le Fanfaron est un sommet de la comédie italienne. La première originalité du scénario est d’opposer le tempérament fantasque de Bruno, quadragénaire immature, qui vocifère au volant de sa Lancia Aurelia frôlant les deux cents à l’heure, à la personnalité introvertie de Roberto, emmené malgré lui dans une virée qui le dépasse. Le duo formé par Vittorio Gassman (prodigieux) et Jean-Louis Trintignant fonctionne à merveille, mais on ne saurait limiter le film au brio de son jeu d’acteurs ou à l’efficacité de ses quiproquos. Les péripéties y sont pittoresques et la faune côtoyée par les deux hommes est prétexte à des scènes savoureuses...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article